Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La révolution n'appartient qu'aux esprits vivants
La révolution n'appartient qu'aux esprits vivants
Menu
Parfois...

Parfois...

Parfois, il est dur de parler, dur d'ouvrir les yeux sur les jour d'hier, dur de se rappeler de la mélancolie des tombes...Parfois, on se force à oublier le chagrin, tellement peur de prendre des coups, peur d'être à nouveau brisé...

Parfois, il est dur de garder son étoile brillé, dur de tout donné sans rien recevoir, dur de remplir ce grand vide, là ou s'échappe un bout de votre coeur, et on ne peut s'accrocher à un souvenir, un mot ou un sourire...

Parfois, durant une seconde et demi, il est dur d'être gardienne d'absence, de bercer le silence, de laisser son corps s'endormir sous lles nuances d'une flamme, parfois il est tellement dur de garder cet havre de paix...

Parfois, il est dur de cacher vos murmures moroses, alors que la vie n'est qu'un zeste qui régne pourtant à l'infini, parfois, il est dur de garder ce qu'on a construit, de dissimuler les bruits sans s'acharner...

Parfois, il est dur de garder ses forces, d'avoir un coeur de porcelaine, dur de se prononcer clairement dans ces spectacles d'ivresses, dur de garder les mains fixes quand tout en toi tremblent...

Parfois, il est dur d'hurler à travers le son de sa voix, dur d'admettre qu'on est plus rien qu'une allure d'une nouvelle inconnue et dormais vous n'êtes plus qu'une chimère...